Logo ISA

Partenaires

Logo CNRS
Logo Réseau des MSH





Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Archéomatique > Méthodes d’interpolations appliquées aux données archéologiques : exemple d’application du krigeage.

28 mars 2017

Méthodes d’interpolations appliquées aux données archéologiques : exemple d’application du krigeage.

Amélie Laurent (CD45/CITERES-LAT)

Modéliser une surface à partir de données ponctuelles est possible à l’aide des SIG. Il existe plusieurs méthodes d’interpolation spatiale qui ont leurs avantages et leurs inconvénients. La méthode du krigeage, méthode probabiliste (géostatistique), est la plus objective car elle permet de prendre en compte la distribution spatiale de la variable étudiée dans le calcul de l’interpolation.

Cette méthode comprend plusieurs étapes qui seront présentées lors de l’atelier :

  • définir la variable à interpoler (ex : épaisseur du dépôt archéologique, toit du substrat naturel…) et structurer les données au sein d’un SIG
  • étudier la structuration spatiale des données à l’aide de l’analyse d’un variogramme (définition des paramètres pour réaliser le krigeage)
  • réaliser l’interpolation spatiale et représentation des résultats (sémiologie graphique et export des données).

L’atelier est organisé en deux temps :

  • Une présentation des principes, des méthodes et de leur mis en œuvre à l’aide du logiciel R (analyse variographique) et des logiciels ArcGIS et QGIS (SIG).
  • Une application sous forme d’atelier collaboratif à partir des données apportées par les participants (ou un jeu de données fournit par l’intervenant) suivi d’un débat.

Logiciels utilisés :

Le lieu : MSH Val de Loire

La salle est équipée de 18 postes informatiques avec les logiciels nécessaires pré-installés.

Horaires :

  • Accueil : 9h
  • Présentation : 9h30 – 12h30
  • Travaux pratiques : 13h30 – 15h30
  • Débat : 15h30 – 17h

Pré-requis :

  • Avoir déjà manipulé un logiciel de SIG.
  • Chaque participant doit apporter un jeu de données archéologiques sous un format de données géographiques (shapefile de points avec un attribut d’altitude ou fichier de points XYZ dans un système de projection connu).

Inscription  :

PDF - 108.2 ko
Mardi 28 mars 2017 : Interpolation